Images
Films
Bourse - France - CAC 40
Bourse - Germany - DAX
Bourse - UK - FOOTSIE
Bourse - U.S.A. - Nasdaq
Bourse - U.S.A. - Dow Jones
Bourse - Vi-Russe - Moscou - MICEX - RTS
Boites Aux Lettres - E-Mail
Marvel
Acteurs - Actrices
Accueil Accor - Hotelerie

Accor - Hotelerie

AccorHotels est le premier groupe hôtelier en France et le sixième au niveau mondial2.

Le groupe français, est présent dans 95 pays3. AccorHotels compte plus de 4 100 hôtels et 240 000 collaborateurs sous enseignes répartis sur les cinq continents. Sa capacité totale en nombre de chambres est de 570 000 chambres4 dont 26 % sont situées en France, 23 % en Europe Centrale, du Nord et de l'Est hors France, 13 % en Amérique du Nord, Amérique Latine et Caraïbes, 12 % en Méditerranée, Afrique et Moyen-Orient, et 26 % en Asie Pacifique. AccorHotels a son siège à Évry, la direction générale étant basée à Issy-les-Moulineaux5.

Le groupe propose un portefeuille de marques allant du luxe (Raffles, Fairmont, Sofitel, onefinestay, MGallery by Sofitel, Grand Mercure, Novotel, The Sebel, Pullman, swissôtel) à l’économique (Jo&Joe, ibis, ibis Styles, ibis budget, adagio access et hotelF1) en passant par le milieu de gamme (Mercure, Mama Shelter, Adagio).

Histoire du groupe

1967-1982 : la SIEH, groupe hôtelier français

En 1967, Paul Dubrule et Gérard Pélisson fondent la SIEH (Société d'investissement et d'exploitation hôteliers) et appliquent le modèle américain de Holiday Inn pour ouvrir leur premier Novotel la même année à Lille6 suivant les principes de Bernardo Trujillo.

En 1974 est lancée la marque Ibis avec l’ouverture du premier Ibis à Bordeaux7. La même année, la SIEH rachète la marque Courtepaille.

En 1975, la SIEH rachète la marque Mercure et, en 1980, le groupe reprend le groupe Sofitel se composant à l'époque de 43 hôtels et de 2 centres de thalassothérapie. La SIEH prend le contrôle de Jacques Borel International, alors leader de la restauration collective, de la restauration de concession et leader mondial de l'émission de tickets restaurant en 1982.

En 1983, le Groupe Novotel SIEH - Jacques Borel International change de nom et devient le Groupe Accor.

Depuis 1983 : Accor, groupe hôtelier mondial

En bleu : pays dans lesquels le Groupe Accor est implanté dans le monde (2015)

Le groupe Accor crée en 1985 la marque Formule 1, mettant en place un nouveau concept d'hôtellerie basé sur une réduction des coûts de la construction à la gestion. La même année, Accor entre dans le capital du groupe Lenôtre8 à hauteur de 46 %.

Accor lance un nouveau concept avec les hôtels Formule 1 en 1985 avant de reprendre son expansion internationale avec la reprise de Motel 6 aux États-Unis en 1990. Cette acquisition permet au groupe de devenir le leader mondial de l’hôtellerie. 1991 et 1997 marquent une diversification du groupe avec l’acquisition respective de la Compagnie internationale des wagons-lits et du tourisme ainsi que de la SPIC qui devient Accor Casinos ainsi que la nomination de Jean-Marc Espalioux à la tête du groupe. Dès lors le groupe continue son développement en reprenant différentes enseignes comme Red Roof Inns et les enseignes très haut de gamme Westin demeures Hôtels et libertel du Groupe CGIS (1999), et en lançant accorhotels.com et Suitehotel en Europe. Le groupe prend également une participation de 30 % du Club Méditerranée en 2005.

Durant l'été 2005, Jean-Marc Espalioux9, quitte la présidence du directoire. Après de nombreux rebondissements, Gilles Pélisson, neveu de Gérard, est nommé directeur général du groupe Accor. Serge Weinberg10, ancien du Groupe PPR est nommé Président du Conseil d’administration.

En janvier 2006, le groupe change de mode de direction, en adoptant un régime de conseil d’administration au lieu de celui de directoire et conseil de surveillance. Gilles Pélisson devient directeur général du groupe Accor et Serge Weinberg président du conseil d'administration.

En 2007, Accor cède plusieurs activités non stratégiques comme sa participation dans le Club Méditerranée, mais aussi Red Roof Inn, de la restauration collective en Italie, Go voyages), en parallèle Accor Services acquiert Kadéos. Toujours en 2007, Accor met en place des nouvelles chaînes Pullman, MGallery et All Seasons. Accor lance, encore en 2007, Adagio City Aparthotel, une nouvelle marque de résidences urbaines, en collaboration avec le groupe Pierre & Vacances (coentreprise).

En février 2009, Gilles Pélisson, directeur général, est nommé président du conseil d’administration. Accor Services et MasterCard Europe concluent une alliance stratégique dans les services prépayés : PrePay Solutions, détenue à hauteur de 67 % par Accor Services. En 2009, la marque SuiteHotel est intégrée au réseau Novotel, sous le nom Suite-Novotel.

Années 2010 : recentrage sur l’hôtellerie et réorganisation des marques

Académie Accor France à Évry

Le 15 décembre 2009, le conseil d'administration d'Accor s'est prononcé à l'unanimité moins une voix en faveur du projet de scission des activités d'hôtellerie et de services du groupe. Les fondateurs d’Accor, Paul Dubrule et Gérard Pélisson, ont défendu ce projet de scission11. Lors de ce conseil d’administration, Jacques Stern est nommé directeur général délégué d'Accor, chargé d'Accor Services, devenue Edenred12.Le conseil d’administration d'Accor a approuvé le 23 février 201013 les modalités de la séparation de l’hôtellerie et des services. Réuni le 19 avril 2010, le conseil d’administration a validé le traité d'apport-scission qui précise les modalités de mise en œuvre de la séparation, et qui a été accepté par l’assemblée générale des actionnaires du 29 juin 201014,15. 88,49 % des actionnaires ont voté en faveur de la scission16.

En 2010, Accor cède la Compagnie des Wagons-Lits.

Accor poursuit son désendettement, son recentrage sur les activités d’hôtellerie, avec plusieurs cessions notamment celles du traiteur de luxe Lenôtre à Sodexo17, ou de sa participation dans le groupe Lucien Barrière18). Accor poursuit son développement international, avec la signature le 30 septembre 2011 d’un contrat de franchise concernant 24 hôtels et 2 664 chambres avec Jupiter Hotels, nouveau propriétaire du réseau d’hôtels Jarvis19. Ce contrat s’inscrit dans la volonté d’Accor de détenir un réseau de 300 hôtels au Royaume-Uni d’ici 2015.

Le 13 septembre 2011, Accor présente un plan stratégique procédant notamment au regroupement de ses marques du segment économique sous la bannière d'Ibis : Etap Hotel devient Ibis Budget et All Seasons devient Ibis Styles20,21.

En 2012, Accor cède Motel 6 et Studio 622.

En novembre 2013, Sébastien Bazin a annoncé une redéfinition du modèle économique autour des deux pôles stratégiques : HotelServices, opérateur et franchiseur, et HotelInvest, propriétaire et investisseur. Le groupe est organisé selon une logique géographique avec cinq grandes zones : France ; Europe du Nord, Centrale et de l’Est ; Méditerranée, Moyen-Orient, Afrique ; Asie-Pacifique ; Amériques23.

Le 27 mai 2014, Accor annonce le rachat des murs de 97 hôtels en Europe (12 878 chambres), à travers HotelInvest, pour 900 millions d'euros 24. En octobre 2014, Accor a confié la gestion de ses activités en Europe centrale à Orbis (en)25. En décembre 2014, Accor entre en alliance avec Huazhu (China Lodging), rassemblant plus de 2 000 hôtels26 et acquiert une participation de 35 % dans Mama Shelter, élargissant ainsi son offre avec une marque contemporaine « lifestyle » particulièrement performante et attractive en matière de restauration.

Le 30 octobre 2014, le groupe annonce un plan d’investissement de 225 millions d’euros sur 5 ans pour accélérer sa transformation digitale ainsi que l’acquisition de la start-up française Wipolo qui propose des solutions mobiles et web de gestion de voyage.

Accor accélère sa stratégie digitale avec la reprise de Fastbooking en avril 2015, société française spécialisée dans les services digitaux aux hôteliers.

En juin 2015, Accor devient AccorHotels27. En décembre 2015, AccorHotels a annoncé le rachat pour 284 millions d'euros des murs de 29 hôtels que le groupe exploite déjà dans divers pays européens, ce qui représente au total 3 677 chambres. AccorHotels va entre autres acheter à Axa Investments Manager un portefeuille composé de 19 hôtels en franque exploités sous le nom de Ibis budget, Novotel et Mercure, pour une valeur de 56 millions d'euros. En décembre 2015, AccorHotels annonce l'acquisition pour 2,9 milliards de dollars de FRHI, qui possède les marques Fairmont, Raffles et Swissôtel, notamment par une augmentation de capital qui voit la Qatar Investment Authority et Al-Walid ben Talal avoir respectivement 10,5 % et 5,8 % du nouvel ensemble28. A l'issue de cette opération, le véhicule d'investissements du Qatar, Qatar Investment Authority devient le premier actionnaire du groupe avec 10,8 % du capital29.

En avril 2016, bousculé par Airbnb, AccorHotels rachète pour 148 millions d’euros la start-up londonienne Onefinestay, un site de partage d’appartements luxueux et légaliste30.

En juillet 2016, AccorHotels annonce le rachat définitif de FRHI Hotels and Resorts (FRHI) et de ses marques de luxe, Fairmont, Raffles et Swissôtel31. Cette acquisition positionne AccorHotels parmi les leaders mondiaux de l’hôtellerie de luxe, en renforçant sa présence en Amérique du Nord, marché le plus influent au monde sur ce segment.

HotelIInvest finalise en janvier 2016 la restructuration de 85 hôtels en Europe sur les segments économiques et milieu de gamme. Cédés pour une valeur d’actifs de 504 millions d’euros, ce portefeuille est désormais regroupé au sein d’un nouvel opérateur hôtelier franchisé, Grape Hospitality, détenu à 70 % par Eurazeo et 30 % par AccorHotels.[réf. nécessaire]

En juillet 2016, le groupe engage un projet de filialisation d’HotelInvest, devenu le premier investisseur en Europe dans l'hôtellerie économique et milieu de gamme, avec une valorisation d'actifs bruts, passée de 4,5 milliards d'euros à fin 2013 à 7,3 milliards en juin 2016.[réf. nécessaire]

En février, le groupe rentre ainsi au capital de Squarebreak à hauteur de 49 %32, d’Oasis Collections à hauteur de 30 %33 puis poursuit avec l’acquisition de onefinestay, pionnier de la location de résidences de luxe34, et de John Paul, leader mondial des services de conciergerie35.

En novembre 2016, AccorHotels annonce l'acquisition pour 35 millions d’euros d'une participation de 30 % dans la chaîne hôtelière allemande 25hours Hotels36, et devient ainsi partenaire stratégique du développement de la marque à l’international.

En décembre 2016, AccorHotels et Banyan Tree annoncent un projet d’accord pour développer et gérer les hôtels sous enseigne Banyan Tree à l’échelle mondiale. À travers cet accord, Banyan Tree conservera son autonomie et AccorHotels, bénéficiera de la présence de Banyan Tree dans l’hôtellerie de luxe en Asie notamment.[réf. nécessaire]

Le 6 mars 2017, AccorHotels et Rixos Hotels annoncent la signature d'un partenariat stratégique par lequel AccorHotels détiendra une participation de 50 % dans la nouvelle structure cogérant les hôtels37. Cet accord permet à 15 des hôtels de Rixos d'intégrer le groupe AccorHotels, 5 hôtels changeront de nom au profit d'une marque AccorHotels et les deux hôtels en construction prévus avant fin 2018 seront aussi intégrés à la nouvelle structure37. Cet accord permet à AccorHotels de se renforcer dans le luxe en Europe de l'Est, en Asie et au Moyen-Orient37, en complément de ses marques Fairmont, Pullman et Raffles.

En avril 2017, Accor annonce qu'il vend 62 hôtels à bas coût à Adoma (ex-Sonacotra) qui compte les transformer en structures d’hébergement d'urgence pour les personnes sans-abri et les réfugiés. La fermeture des 62 hôtels est assortie de départs volontaires, portant sur 393 emplois38.

En octobre 2017, Accor annonce lancer une offre d'acquisition de l'entreprise australienne Mantra pour 780 millions d'euros39.

En février 2018, AccorHotels annonce la vente de 55 % de AccorInvest pour 4,4 milliards d'euros40. En avril 2018, AccorHotels annonce l'acqusition de la société suisse Mövenpick Hotels & Resorts pour la somme de 560 millions CHF41,42.

En juin 2018, Accor annonce l'acquisition d'une participation de 50 % dans SBE Entertainment Group pour 319 millions de dollars43. Le mois suivant, AccorHotels annonce la création d'un fonds d'investissement destiné à l'hôtellerie en Afrique avec le groupe qatari Katara Hospitality44.

Identité visuelle (logos)

Présence dans le monde

Premier groupe hôtelier européen45, AccorHotels est présent sur les cinq continents, dans 95 pays46 avec 5 653 hôtels représentant plus de 715 000 chambres47.

Accor dans le monde Nombre d'hôtels Nombre de chambres
France 1 582 143 162
Europe hors France 2 784 308 179
Amérique du Nord 16 4 716
Amérique latine et Caraïbes 363 73 103
Afrique et Moyen-Orient 175 39 152
Asie-Pacifique 733 147 485

Chiffres au 25/07/2016

Marques du groupe AccorHotels

La famille Ibis, segment économique du Groupe AccorHotels

Le groupe AccorHotels détient un portefeuille de 26 marques48 :

Direction de l'entreprise

Conseil d'administration (février 2017)

Composition du conseil d'administration49 :

  • Sébastien Bazin, président directeur général
  • Philippe Citerne, vice-président du conseil d'administration d'AccorHotels
  • Jean-Paul Bailly, ancien président de la RATP, président d'honneur du groupe La Poste
  • Iliane Dumas, administrateur représentant les salaries - chef de projet Filières
  • Mercedes Erra, présidente exécutive de Havas Worldwide50
  • Sophie Gasperment, directeur général groupe, communication financière et prospective stratégique de L'Oréal
  • Iris Knobloch, présidente de Warner Bros Entertainment France50
  • Bertrand Meheut, président du directoire du groupe Canal+50
  • Nadra Moussalem, principal et codirigeant de Colony Capital Europe
  • Patrick Sayer, président du directoire d'Eurazeo
  • Nicolas Sarkozy, président du comité Stratégie internationale
  • Sheikh Nawaf Bin Jassim Bin Jabor Al-Thani, en tant que représentant de la Qatar Investment Authority51

Comité exécutif (janvier 2017)

Composition du comité exécutif52 :

  • Sébastien Bazin, président-directeur général de AccorHotels
  • Sven Boinet, directeur général délégué53
  • John Ozinga, directeur général, HotelInvest
  • Arantxa Balson, directrice générale, Talent & Culture Groupe
  • Steven Daines, directeur général, New Business & HotelServices, Afrique et Moyen-Orient
  • Jean-Jacques Dessors, directeur général, HotelServices, Europe
  • Michael Issenberg, directeur général, HotelServices, Asie-Pacifique
  • Laurent Picheral, directeur général adjoint, HotelInvest
  • Gaurav Bushan, directeur général, Développement Groupe
  • Jean-Jacques Morin, directeur général, Finances
  • Amir Nahai, directeur général, Food & Beverage Groupe
  • Chris J. Cahill, Directeur Général, Marques Luxe & HotelServices Amérique du Nord
  • Sophie Etchandy-Stabile, directrice générale, HotelServices, France et Suisse
  • Patrick Mendes, directeur général, HotelServices, Amérique Latine

Chiffres

Données financières

Ces données sont indiquées en millions d'euros et incluent Accor Services jusqu'en 200954.

Années 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 201655
Chiffre d'affaires 6550 7136 7607 8121 7722 7065 5948 6100 5649 5425 5454 5581 5631
Résultat brut d'exploitation 1752 1906 2084 2321 2290 1976 1814 1923 1788 1731 1772 1780 1781
Résultat net part du groupe 233 333 501 883 575 (282) 3600 27 (599) 126 223 244 265
Capitaux propres part du groupe 3128 4301 4098 3691 3298 2997 3650 3537 2759 2538 3654

Dette nette 2244 1420 469 204 1072 1674 730 226 421 231 159
1488

Il y a des franchises au groupe AccorHotels, soit 960 hôtels, 63 % de leur part hôtelière en France56.

Données boursières

  • Actions cotées à la Bourse de Paris
  • Membre des indices CAC 40, Euronext 100, FTSEurofirst 80, DJ Stoxx 600, DJ EuroStoxx et MSCI Europe.
  • Investissement socialement responsable : AccorHotels est présent dans les indices Euronext, Vigeo Europe 120 (ex-ASPI), FTSE4Good, Ethibel Sustainability Indexes (ESI) et Global Compact « 100 » Stock Index
  • Code Valeur ISIN = FR0000120404-AC
  • Actionnaires principaux (au 31/12/2013) : Colony CapitalEurazeo 21,3 %, Fondateurs administrateurs 2,6 %57
Années 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Nombre d'actions en millions 206,71 217,27 212,4 229,9 219,89 225,49 226,79 227,25 227,27 228,05 231,83
Capitalisation boursière en milliards d'euros 6,7 10,1 12,5 12,6 7,7 8,6 7,6 4,5 6,7 7,8 8,7 9,5

Communication

Activité de lobbying en France

Pour l'année 2017, Accor déclare à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique exercer des activités de lobbying en France pour un montant compris entre 100 000 et 200 000 euros. Alors que pour la même période, une enquête des journalistes de Bastamag comptabilise pour 850 000 de dépenses de lobbying en France5859.

Controverses

Discriminations

En mars 2017, la ministre du Travail Myriam El Khomri annonce transmettre au défenseur des droits un rapport datant de décembre 2016, et pointant le « risque élevé de discrimination dans le traitement des candidatures » à l'embauche par le groupe AccorHotels. L'enquête de testing menée en amont par la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques a révélé des dysfonctionnements, et les réponses proposées ensuite par le groupe n'ont pas été jugées satisfaisantes par le cabinet Vigeo Eiris60.

Le groupe réfute les conclusions de la ministre61.

Mise en cause dans le « projet Daphne »

À la suite des enquêtes de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia, le groupe est mis en cause pour avoir construit le Sofitel de Dubaï « par [l'intermédiaire d']une société-écran dont les bénéficiaires effectifs sont les deux filles d’Ilham Aliyev », président de l'Azerbaïdjan62.

Notes et références

  1. a et b Croissance soutenue et résultats solides en 2013 [archive], sur le site accorhotels-group.com.
  2. Le Monde.fr avec AFP, « Accor renoue avec les bénéfices au premier semestre » [archive], sur LeMonde.fr, 28 août 2013 (consulté le 1er septembre 2013).
  3. « AccorHotels dans le monde » [archive], sur accorhotels-group.com (consulté le 16 février 2017).
  4. Voir sur le site du groupe AccorHotels. [archive]
  5. Voir sur le site du groupe AccorHotels. [archive]
  6. « Peut-on concilier le standard et le sur-mesure ? », Les Echos, no 21021,‎ 21 septembre 2011, p. 14
  7. « Accor resserre ses marques en misant sur Ibis », FIGARO,‎ 9 septembre 2011 (lire en ligne [archive])
  8. Jean-Claude Ribaut, « Gaston Lenôtre », Le Monde,‎ 10 janvier 2009, p. 21.
  9. Jean-Marc Espalioux [archive], sur le site edubourse.com du 20 décembre 2011.
  10. non trouvé le 12 novembre 2011 [archive], sur le site challenges.fr
  11. Les fondateurs d’Accor défendent sa scission, LACCOR (AC - France) - Cotations en direct [archive], sur le site marches.lefigaro.fr.
  12. Accor Services change de nom [archive], sur le site accor.com du 7 juin 2010.
  13. La scission du groupe Accor sera effective début juillet [archive], sur le site MoneyWeek
  14. Le conseil d'administration du groupe Accor a validé le traité de scission [archive], sur le site boursier.com du 20 avril 2010.
  15. La scission d'Accor effective début juillet [archive], sur le site lefigaro.fr du 24 février 2010.
  16. Les actionnaires d'Accor approuvent la scission, Endered en bourse vendredi [archive], sur le site LeParisien.fr du 29 juin 2010.
  17. Accor: cession effective de Lenôtre à Sodexo [archive], sur le site bourse.trader-finance.fr.
  18. [PDF] Communiqué de presse Accor [archive], sur le site accor.com.
  19. Accor: forte croissance au 3e trimestre [archive], sur le site zonebourse.com.
  20. Le PDG d'Accor dévoile son plan stratégique [archive], sur le site lemonde.fr.
  21. Accor fait d'Ibis son Big Mac dans l'hôtellerie [archive], sur le site latribune.fr.
  22. « Accor se sépare de ses hôtels économiques américains », LExpansion.com,‎ 23 février 2017 (lire en ligne [archive]).
  23. Une nouvelle stratégie de croissance pour une création de valeur durable. [archive].
  24. Accor rachète les murs de 97 hôtels en Europe [archive], Challenges, 27 mai 2014.
  25. « http://www.accorhotels-group.com/fileadmin/user_upload/Contenus_Accor/Finance/Pressreleases/2014/FR/accor_cp_offre_orbis_oct_2014.pdf » [archive], sur www.accorhotels-group.com (consulté le 6 juin 2015).
  26. « http://www.accorhotels-group.com/fileadmin/user_upload/Contenus_Accor/Finance/Pressreleases/2014/FR/20141214_cp_accor_huazhu.pdf » [archive], sur www.accorhotels-group.com (consulté le 6 juin 2015).
  27. « http://www.accorhotels-group.com/fileadmin/user_upload/Contenus_Accor/Finance/Pressreleases/2015/FR/accorhotels_cp_fw_20150603_fr.pdf » [archive], sur www.accorhotels-group.com (consulté le 6 juin 2015).
  28. Christophe Palierse, « AccorHotels fait une acquisition majeure dans l’hôtellerie de luxe » [archive], sur Les Échos, 9 décembre 2015 (consulté le 8 mars 2017).
  29. « La Qatar devient le premier actionnaire d'Accorhotels » [archive], Le Point, 10 décembre 2015 (consulté le 23 mars 2017).
  30. « Avec Onefinestay, AccorHotels concurrence Airbnb, version luxe » [archive], Challenges, 4 juin 2016.
  31. Communiqué de presse, « AccorHotels finalise l’acquisition des trois marques de luxe Fairmont, Raffles et Swissôtel et s’impose parmi les leaders mondiaux de l’hôtellerie de luxe » [archive], sur zonebourse.com, 13 juillet 2016 (consulté le 8 mars 2017).
  32. « AccorHotels acquiert 49 % de Squarebreak, une plateforme digitale et innovante de villas haut de gamme en France » [archive], sur accorhotels-group.com.
  33. « AccorHotels acquiert 30 % d’Oasis Collections, une plateforme digitale offrant une sélection d’appartements et services » [archive], sur accorhotels-group.com.
  34. « AccorHotels acquiert onefinestay et devient un leader mondial de la location de demeures d’exception incluant des services hôteliers » [archive], sur accorhotels-group.com.
  35. « AccorHotels finalise l’acquisition de John Paul, leader mondial des services de conciergerie » [archive], sur accorhotels-group.com.
  36. 25hours « Hotels et AccorHotels annoncent un partenariat stratégique » [archive], sur accorhotels-group.com.
  37. a, b et c Communiqué de presse, « AccorHotels et Rixos Hotels & Resorts annoncent un partenariat stratégique » [archive], sur zonebourse.com, 6 mars 2017 (consulté le 8 mars 2017).
  38. « Accor cède 62 hôtels F1 à Adoma pour les transformer en structures d'hébergement social : 400 postes supprimés » [archive], miroirsocial.com, 14 avril 2014.
  39. Jean Michel Gradt, « Accor pourrait miser 780 millions de plus sur l’Australie » [archive], sur Les Echos, 9 octobre 2017.
  40. Sudip Kar-Gupta, « AccorHotels' shares fall as property stake sale disappoints some » [archive], sur Reuters, 28 février 2018.
  41. Anthony Bondain, « Accor : s'offre le suisse Mövenpick pour 560 millions de francs », zonebourse,‎ 30 avril 2018 (lire en ligne [archive])
  42. ats, « Mövenpick vend ses hôtels au groupe français Accor pour 560 millions », RTS Info,‎ 30 avril 2018 (lire en ligne [archive])
  43. Sudip Kar-Gupta et Dominique Vidalon, « France's Accor to buy half of Sam Nazarian's SBE in $319 million deal » [archive], sur Reuters, 29 juin 2018
  44. Investissement : AccorHotels et Katara Hospitality créent un fonds d'un milliard de dollars dédié à l'Afrique [archive], La Tribune Afrique, 23 juillet 2018
  45. Top 10 des groupes hôteliers en Europe [archive].
  46. Accor dans le monde - Accor [archive]
  47. "On remarquera dans ce classement la belle 5e place du Groupe Accor qui a offert en 2008 une capacité hôtelière de 500 000 chambres dans ses 4 200 hôtels."Les plus grands groupes hôteliers - Americas.com [archive].
  48. http://www.accorhotels.com/fr/brands/index.shtml [archive].
  49. Conseil d'administration - Accor.com. [archive]
  50. a, b et c Administrateur indépendant.
  51. « ACCORHOTELS : Sheikh Nawaf Bin Jassim Bin Jabor Al-Thani rejoint le conseil d'administration » [archive], Capital, 21 mars 2017 (consulté le 23 mars 2017).
  52. Comité exécutif [archive], sur le site accor.com.
  53. Chargé de la transformation du groupe, des ressources humaines et du juridique.
  54. Chiffres extraits du rapport annuel 2011. [archive]
  55. Communiqué de presse résultats 2016 [archive].
  56. [1] [archive] Cafe-hotel-restaurant.com du 26 mai 2014.
  57. Croissance soutenue et résultats solides en 2013 [archive].
  58. Olivier Petitjean, « De Paris à Washington, les sociétés du CAC 40 ont dépensé au moins 60 millions d’euros pour influencer les politiques », Basta,‎ 6 juin 2018 (lire en ligne [archive])
  59. « Fiche Organisation «  Haute Autorité pour la transparence de la vie publique » [archive], sur www.hatvp.fr (consulté le 28 mai 2018)
  60. Sarah Belouezzane, « Discriminations à l’embauche : Courtepaille et AccorHotels désignés mauvais élèves par Myriam El Khomri », Le Monde.fr,‎ 14 mars 2017 (lire en ligne [archive]).
  61. « El Khomri épingle AccorHotels et Courtepaille sur la discrimination à l'embauche », 20minutes.fr,‎ 14 mars 2017 (lire en ligne [archive]).
  62. « “Projet Daphne” : les discrètes affaires d’AccorHotels avec des proches du dictateur d’Azerbaïdjan » [archive] sur lemonde.fr du 23 avril 2018.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Emmanuelle Andreani, « La Machine Accor : un nouvel hôtel chaque jour », Capital, no 280,‎ janvier 2015, p. 48-51.

Lien externe

[afficher]
v · m
AccorHotels
[afficher]
v · m
Les principales sociétés d'hôtellerie par nombres de chambres (2015)1
[afficher]
v · m
Drapeau : France Entreprises du CAC 40 (18 juin 2018)
[afficher]
v · m
Drapeau : Europe Entreprises de l'Euronext 100 (21 juin 2018)