Images
Films
Bourse - France - CAC 40
Bourse - Germany - DAX
Bourse - UK - FOOTSIE
Bourse - U.S.A. - Nasdaq
Bourse - U.S.A. - Dow Jones
Bourse - Vi-Russe - Moscou - MICEX - RTS
Boites Aux Lettres - E-Mail
Marvel
Acteurs - Actrices
Accueil Monster Beverage - Boisonns gazeuse - Boissons aux fruits et boissons énergétiques

Monster Beverage - Boisonns gazeuse - Boissons aux fruits et boissons énergétiques

Monster Energy (ou simplement appelé Monster) est une boisson énergisante qui a été lancée par Hansen Natural en 2002. Le logo représente une griffure triple. La gamme comporte des boissons énergisantes aux divers arômes fruités et des boissons non gazeuses à base de thé.

Description[modifier | modifier le code]

Hansen Natural commercialise et distribue Hansen’s Energy, Hansen’s Energy Pro, Hansen’s Energy Diet Red. Aujourd'hui c'est la société Monster Beverage de Corona (Californie) qui fabrique les boissons énergisantes, gazeuses et aux fruits, y compris Monster Energy, Monster Rehab, Monster Java et Monster Nitrous.

Monster Energy sponsorise en majorité les sports auto/moto (WRCMoto GP, BMX...). Monster fabrique également des vêtements et accessoires a l’effigie du logo de la marque.

Histoire[modifier | modifier le code]

Hansen Natural Corporation a en 2007 annoncé un contrat de distribution avec PepsiCo Canada1.

Depuis janvier 2009, Hansen Natural Corporation a annoncé un contrat de distribution avec Coca-Cola Bottling Company.[réf. nécessaire]

En août 2014Coca Cola acquiert 16,7 % de Monster Beverage Corporation, qui distribue notamment la boisson Monster Energy, pour 2,15 milliards de dollars2.

Ingrédients[modifier | modifier le code]

Une Citroën DS3 aux couleurs de Monster Energy

La caféine contenue dans une boisson Monster Energy est de 36 mg/100 ml (28 mg/100 ml pour la LO-CARB).[réf. nécessaire]

Ingrédients : Eau GazéifiéeSucroseGlucoseAcide citrique, Arômes naturels, Taurine(423 mg),Sodium Citrate, Colorant, Panax Ginseng Root ExtractL-CarnitineCaféineAcide sorbiqueAcide benzoïqueNiacinamideChlorure de sodiumGlucuronolactoneInositolExtrait de graines de GuaranaPyridoxineHydrochlorureSucraloseRiboflavineMaltodextrine.[réf. nécessaire]

Impact sur la santé du consommateur[modifier | modifier le code]

En décembre 2011, Anaïs Fournier âgée de 14 ans décède d'une « arythmie cardiaque causée par la toxicité de la caféine » après avoir bu deux canettes de Monster Energy drink de 710 ml contenant l'équivalent (mis ensemble) de ~475 mg de caféine.

Fournier avait un antécédent cardiaque, le syndrome Ehlers-Danlos. En octobre 2012, ses parents poursuivent la compagnie. Monster Energy insista sur le fait que sa boisson énergisante n'avait joué aucun rôle dans la mort de Fournier.

3 Un Freedom of Information Request révèle qu'entre 2004 et 2012 la Food and Drug Administration a reçu le rapport de cinq morts survenues après avoir bu du Monster Energy. Les rapports ne prouvent pas de liens entre la boisson et un problème de santé4.

En mai 2015, l'autorité de contrôle sanitaire indienne (FSSAI) bannit la vente du Monster ainsi que d'autres boissons énergisantes contenant à la fois de la caféine et du gingembre5.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hansen Natural Corporation a récemment annoncé un contrat de distribution avec [archive]PepsiCo Canada, ULCBusiness Wire, 12 février 2007
  2. News Coca-Cola to buy 16.7 percent stake in Monster Beverage [archive]Anjali Athavaley, Reuters, 14 août 2014
  3. « Mother Sues Energy Drink Maker Over Teenager's Death », law.com,‎ 26 juin 2013 (lire en ligne [archive])

    Le modèle {{dead link}} doit être remplacé par {{lien brisé}} selon la syntaxe suivante : 
    {{ lien brisé | url = http://example.com | titre = Un exemple }} (syntaxe de base)
    Le paramètre url est obligatoire, titre facultatif. 
    Le modèle {{lien brisé}} est compatible avec {{lien web}} : il suffit de remplacer l’un par l’autre.

  4. Barry Meier, « F.D.A. Receives Death Reports Citing Popular Energy Drink », nytimes.com,‎ 22 octobre 2012 (lire en ligne [archive])
  5. « Ban on 'irrational' energy drinks », Telegraph India, New Delhi,‎ 15 mai 2015 (lire en ligne [archive])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]