Images
Films
Bourse - France - CAC 40
Bourse - Germany - DAX
Bourse - UK - FOOTSIE
Bourse - U.S.A. - Nasdaq
Bourse - U.S.A. - Dow Jones
Bourse - Vi-Russe - Moscou - MICEX - RTS
Boites Aux Lettres - E-Mail
Marvel
Acteurs - Actrices
Accueil Procter Et Gamble - Produit d'hygiène et de beauté et de consommation courantes

Procter Et Gamble - Produit d'hygiène et de beauté et de consommation courantes

Procter & Gamble est une multinationale américaine spécialisée dans les biens de consommation courante (hygiène et produits de beauté). Le siège de P&G est situé à Cincinnati en Ohio. En 2016, la société emploie 105 000 personnes pour un chiffre d'affaires de plus de 65 milliards de dollars.

Histoire

Création

William Procter, un fabricant de bougies, et James Gamble, fabricant de savon, deux hommes immigrants d’Angleterre et d’Irlande, se sont établis dans la ville de Cincinnati et ont décidé de réunir leurs ressources pour former leur propre entreprise. Leur premier accord fut signé le 31 octobre 1831. L'entreprise Procter & Gamble fut fondée en 18375.

L'entreprise a prospéré durant le XIXe siècle. En 1859, les ventes atteignaient un million de dollars. À cette époque, environ 80 employés travaillaient pour Procter & Gamble. Durant la guerre civile, l'entreprise a gagné des contrats pour fournir à l’armée de l’Union des savons et des bougies. De cette façon, la firme gagna en notoriété grâce à la distribution de ses produits au travers du pays. Une fois la guerre terminée et les hommes retournés chez eux, ils continuèrent à acheter des produits de la même marque.

Dans les années 1880, Procter & Gamble a lancé la commercialisation d'un nouveau savon, peu cher et de bonne qualité, qu'elle appela savon « Ivoire » (Ivory). Dans les décennies suivantes, Procter & Gamble a continué de grandir et d’évoluer. L'entreprise a commencé à être connue pour son travail sur l’environnement dans les dernières années du XIXe siècle. William Cooper Procter, petit-fils de William Procter, a établi un programme de partage des bénéfices pour les employés de l’entreprise en 1887. Il espérait ainsi, en donnant aux employés une mise dans l’entreprise, qu’ils seraient moins enclins à déclencher des grèves.

Plus tard, l'entreprise s’est intéressée plus particulièrement aux savons, en produisant plus de trente types différents dans les années 1890. L’électricité devenant de plus en plus utilisée, le besoin de bougies était moindre par rapport aux débuts de Procter & Gamble. Finalement, l'entreprise a arrêté la fabrication de bougies en 1920.

Début du XXe siècle

Au début du XXe siècle, Procter & Gamble a continué à grandir. L'entreprise a commencé à construire des fabriques à d’autres endroits aux États-Unis, parce que la demande dépassait les capacités de l’usine de Cincinnati. P&G a commencé à diversifier ses produits également et, en 1911, a commencé à produire « Crisco », une graisse faite d’huile végétale plutôt que de graisse animale. Au début des années 1900, Procter & Gamble commença à être connu pour ses recherches de laboratoires, où des scientifiques travaillaient à créer de nouveaux produits. Elle fut également l’une des premières entreprises à travailler sur les études de marché, enquêtant sur les besoins des consommateurs et l’attrait des produits. Comme la radio devenait de plus en plus populaire dans les années 1920, 1930, Procter & Gamble a sponsorisé un certain nombre de programmes radios. Ces shows se sont vu appeler « soap operas » (~émission savon). P&G a produit et sponsorisé les premiers soap operas à la radio dans les années 1930 et les premiers soap operas à la télévision dans les années 1950.

À travers le XXe siècle, Procter & Gamble a continué à prospérer. L'entreprise s’est implantée dans d’autres pays, à la fois en termes d’usine de fabrication que de vente de produits. Elle est devenue une entreprise internationale. De plus, un certain nombre de nouveaux produits et de noms de marque furent introduits plus tard.

L'entreprise a introduit le détergent « Tide » en 1946 et le shampoing « Prell » en 1950. En 1955, Procter & Gamble a commencé à vendre les premiers dentifrices « Crest » contenant du fluor. En 1957, l'entreprise a racheté Charmin Paper Mills et a commencé à produire du papier hygiénique et d’autres produits à base de papier. Une fois de plus, en se concentrant sur les produits nettoyants, Procter & Gamble a commencé à fabriquer l’adoucissant « Downy » en 1960. L’un des produits les plus révolutionnaires de l'entreprise fut « Pampers », d'abord testé en 1961, des couches jetables pour bébé pour remplacer les langes traditionnelles lavables.

De 1950 à nos jours

Après la seconde moitié du XXe siècle, Procter & Gamble a acquis un certain nombre d’autres entreprises qui lui ont permis de diversifier ses lignes de produits et d’accroître son profit de manière significative. Ces acquisitions incluent le café Folgers, les produits pharmaceutiques Norwich Eaton, Vicks, Noxell, Shulton’s Old Spice, Max Factor, l'entreprise Iams et beaucoup d’autres.

Au début des années 1980, Procter et Gamble, comme d'autres entreprises, fut confrontée à une rumeur affirmant qu’une partie de son capital appartenait à la secte Moon. Le point de départ de cette rumeur semble être l'homélie de pasteurs fondamentalistes. Ces rumeurs ont pris plus d'ampleur quand certains ont cru voir le nombre du diable (666) dans l’emblème de l'entreprise que cette dernière a d'ailleurs fini par changer6.

En 1996, Procter & Gamble a fait les gros titres quand l’administration américaine des produits alimentaires et des médicaments (la Food and Drug Administration) a approuvé un nouveau développement de produit par l'entreprise : Olestra. Olestra est également connu sous son nom de marque Olean, qui est un substitut de graisse pour cuisiner les frites et autres fritures. L’histoire de Procter & Gamble continue de croître, mais son siège social reste toujours à Cincinnati.

En 2001, Procter & Gamble rachète les parfums Jean Patou et signe un accord de License avec Chemise Lacoste7.

En 2003, P&G absorbe le groupe de cosmétique allemand Wella.

En 2004, la marque Sunny Delight alors détenue par Procter & Gamble8 est rachetée par le fonds d’investissement JW Childs Associates qui constitue un groupe Sunny Delight Beverages Co créé autour de Sunny Delight et des marques de boissons américaines déjà détenues Very fine et Fruit2O9.

En janvier 2005, P&G annonce et réalise son intention de fusionner avec Gillette avec une offre de 57 milliards de dollars.

En avril 2011 P&G annonce vouloir fusionner son unique marque agroalimentaire Pringles restante avec le groupe californien Diamond Foods mais à la suite d'un vaste scandale de falsification des comptes de ce dernier l'affaire ne se fait pas, Diamond Foods se retire10. En février 2012 le groupe américain Kellogg's alors écarté une première fois propose le rachat des chips Pringles pour la somme de 2,695 milliards de dollars d'ici à juin 201211,12.

En avril 2014, P&G vend ses activités dans la nourriture pour animaux incluant les marques Iams, Eukanuba et Natura à Mars pour 2,9 milliards de dollars13.

En octobre 2014, P&G annonce son intention de se séparer de sa marque pile Duracell par une scission14. En novembre 2014, Berkshire Hathaway acquiert Duracell à Procter & Gamble pour 4,7 milliards de dollars15. En décembre 2014, P&G vend à Unilever ses marques de savon Camay and Zest et des actifs industriels comprenant 170 employés, pour un montant inconnu16.

En juillet 2015, Coty acquiert l'activité de parfumerie, de cosmétique et de la coloration de cheveux de Procter & Gamble pour 12,5 milliards de dollars. Coty par cette opération devient la première entreprise en taille en parfumerie et troisième en cosmétique après L'Oréal et Estee Lauder. L'opération se déroule en deux étapes : Procter & Gamble's scinde dans un premier temps les activités touchées par cette acquisition, puis Coty acquiert en action et en liquidité cette nouvelle entité. Finalement, les actionnaires de Procter & Gamble seront actionnaires du nouvel ensemble formé à 52 % quand ceux de Coty le seront à 48 % et Procter & Gamble espère gagner 5 à 7 milliards de dollars en liquidité de cette opération17,18.
Interparfums acquiert la marque Rochas.

En avril 2018, Procter & Gamble annonce l'acquisition des activités de compléments alimentaires de Merck KGaA pour 4,2 milliards de dollars19.

Identité visuelle (logo)

  • Premier logo de la société de 1837 jusqu'en 1991.

  • Logo de 1991 à 2003.

  • Logo de 2003 à 2013.

  • à partir d'avril 2013.

Marques

Procter & Gamble possède 22 marques[réf. nécessaire] générant un chiffre d'affaires supérieur à 1 milliard de dollars par an[réf. nécessaire].

Parmi les autres marques du groupe, citons Oil of Olaz (aussi appelée Oil of Olay, suivant les pays), Bold, Daz, Flash.

Les marques Gillette, Duracell, Braun et Oral-B ont été acquises lors de la fusion avec Gillette Company.

Fluocaril et Parogencyl ont été acquises en 2005 et Ambipur en 2010 auprès de Sara Lee Corporation20.

Données financières

En 2016, Procter & Gamble a réalisé un chiffre d'affaires de 65,3 milliards de dollars pour 10,5 milliards de bénéfices

Procter & Gamble dans le monde

Suisse

Procter & Gamble a commencé ses opérations en Suisse en 1953. En 1999 P&G établit à Genève son centre de la planification stratégique pour l’Europe, le Proche et Moyen-Orient ainsi que l’Afrique. Quelque 2 100 collaborateurs de plus de 78 nationalités différentes y développent et coordonnent l’ensemble des activités pour toutes les marques commercialisées dans les différents espaces économiques. Le président de Procter & Gamble pour l'Europe de l'Ouest est Gary Coombe.

France

P&G s'installe en France en 1954, pour produire de la lessive Tide. Quatre ans plus tard sont lancés Camay et Bonux.

P&G France emploie environ 2000 salariés répartis entre son siège situé à Asnières-sur-Seine (92) et 2 usines situées à Amiens et Blois.

Controverse

En 1980, les tampons hygiéniques Rely ont provoqué aux États-Unis, le décès de 63 femmes par choc toxique dû à la prolifération de staphylocoque doré, entrenue par le matériau super-absorbant du tampon, du polyester imbibé de Carboxyméthylcellulose. Après des années de procès, les tampons Rely ont été retirés du marché et Procter & Gamble condamné à 75 millions de dollars d'amende21.

En novembre 2016, Amnesty International publie un rapport dénonçant le travail des enfants et le travail forcé dans les plantations indonésiennes de palmiers à huile fournissant des entreprises comme Nestlé, Unilever, Kellogg's, Colgate-Palmolive et Procter & Gamble22,23.

Sources

Références

  1. http://www.pginvestor.com/file/4004124/Index?KeyFile=1500090609 [archive]
  2. http://www.pginvestor.com/file/4004124/Index?KeyFile=1500090609 [archive]
  3. http://www.4-traders.com/PROCTER-GAMBLE-CO-4838/company/ [archive]
  4. PG.com - Fundamentals - Snapshot [archive]
  5. « fr.pg.com, société, historique monde » [archive], sur www.pg.com (consulté le 19 janvier 2018)
  6. Rumeurs, Jean-Noël Kapferer éditions du Seuil
  7. « Le groupe américain Procter & Gamble rachète les parfums Jean Patou », lesechos.fr,‎ 2001 (lire en ligne [archive])
  8. Kellogg's achète les chips Pringles à Procter & Gamble [archive], Le Figaro.
  9. « Marques de Sunny Delight Beverages Co »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  10. 15/05/2012, [1] [archive], Stephane Lauer blogue Le Monde.
  11. « C'est finalement Kellog qui rachète Pringles » [archive], sur l'usine nouvelle, 15 février 2012
  12. « Procter vend ses Pringles pour 1.5 milliard de dollars » [archive], sur lesechos.fr, 5 avril 2011
  13. P&G sells Iams, Eukanuba, Natura for $2.9B [archive], Reuters, 9 avril 2014
  14. P&G to exit Duracell battery business [archive], Reuters, 24 octobre 2014
  15. Buffett's Berkshire Hathaway to buy P&G's Duracell [archive], Reuters, 13 novembre 2014
  16. P&G to sell soap brands Camay and Zest to Unilever [archive], Reuters, 22 décembre 2014
  17. Procter & Gamble - Coty : l’obsession fiscale pollue la stratégie [archive], Jean-Baptiste Jacquin, 10 juillet 2015
  18. Coty buying P&G beauty business for $12.5 billion [archive], Astrid Wendlandt et Siddharth Cavale, Reuters, 9 juillet 2015
  19. Martinne Geller et Richa Naidu, « P&G's vitamin boost could signal more to come » [archive], sur Reuters, 20 avril 2018
  20. Sara Lee, la transformation d'un géant [archive]
  21. « Rely and Toxic Shock Syndrome: A Technological Health Crisis » [archive], Yale Journal of Biology & Medicine
  22. « Huile de palme : travail des enfants et travail forcé » [archive], sur amnesty.fr, 30 novembre 2016
  23. « Colgate, Nestlé... achètent de l'huile de palme produite par des enfants » [archive], sur tempsreel.nouvelobs.com, 30 novembre 2016

Bibliographie

  • Cécile Prudhomme, Amende exceptionnelle pour le cartel de la lessive, 8 décembre 2011 (lire en ligne [archive])

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

[afficher]
v · m
Les 10 principales entreprises productrices de produits de beauté en 2015
[afficher]
v · m
Entreprises du Dow Jones